Ayoka ! (Bienvenue)

Après avoir passé un peu plus de cinq mois sur les réseaux sociaux (principalement instagram) pour présenter son travail, il constata qu’il ne s’y sentait pas assez libre.
Dans un besoin de liberté, il se mit à économiser pour s’offrir une maison virtuelle appelée site web: oplerou.com.